Radios

Articles journaux

JIJEL: Démolition de 16 constructions illicites à El Aouana

EDITION 10 11 12Pas moins de Seize constructions illicites ont fait l’objet d’une opération de démolition au lit dit « Merigha », dans la commune côtière d’El Aouana située à 20 km à l’Ouest du chef lieu de la wilaya de Jijel, a-t-on précisé à la cellule de communication de la wilaya.

En savoir plus...

Articles de presse nationales

Nina Lys Affane, poétesse: « La poésie est le plus noble des messages »

Publié le 10 novembre 2015

horizonsNina Lys (Badia) Affane, poétesse, a dernièrement présenté son œuvre, « A la lisière du temps », au 20e Salon international du livre d’Alger. Elle nous accorde, avec beaucoup de courtoisie, un entretien aussi attachant que passionnant.

En savoir plus...

Articles de presse étrangères

NINA LYS BADIA AFFANE - LivreParis

livre paris

Nina Lys Badia Affane - Livre Paris 2016Après des études de Lettres et une première carrière dans l'enseignement, Nina Lys Badia Affane décide de se consacrer au journalisme et à la poésie, qui représente pour elle un moyen de façonner le monde avec sensibilité et beauté.

Primée au Festival de Poésie de Constantine en 2011, elle est élue « poétesse d'honneur » et récompensée pour son œuvre à l'occasion de la Journée mondiale de la Poésie au Festival de Poésie du Maroc en mars 2015.

En savoir plus...

Biographie

nina lys affaneAprès des études de Lettres et une première carrière dans l'enseignement, Nina Lys Badia Affane décide de se consacrer au journalisme et à la poésie, qui représente pour elle un moyen de façonner le monde avec sensibilité et beauté.

Primée au Festival de Poésie de Constantine en 2011, elle est élue « poétesse d'honneur » et récompensée pour son œuvre à l'occasion de la Journée mondiale de la Poésie au Festival de Poésie du Maroc en mars 2015.

A la lisière du temps, son dernier recueil prend la forme de confessions, d'états d'âme où se mêlent avec simplicité la crainte, le rêve, la douleur et l'amour.

 

Primée au Festival de Poésie de Constantine en 2011, élue « poétesse d'honneur ».

 

Récompensée pour son œuvre à l'occasion de la Journée mondiale de la Poésie au Festival de Poésie du Maroc en mars 2015.

 

A la lisière du temps, dernier recueil prend la forme de confessions, d'états d'âme où se mêlent avec simplicité la crainte, le rêve, la douleur et l'amour.